Violences obstétricales: soignés et soignants tous ensemble. Action!

La fin des violences obstétricales en 3 actes : Ils jouèrent. Ils travaillèrent. Ils vécurent heureux et eurent de nombreux enfants. #VO

Violences obstétricales. Deux mots que l’on souhaiterait ne jamais voir côte à côte. Et pourtant…

Le fait est qu’encore trop de femmes témoignent d’expériences douloureuses, traumatisantes, et souvent sans comprendre ce qui leur est arrivé. Liés à leur passage au sein de la maternité et à leur parcours de soin pré et post-natal et durant même l’accouchement, sous formes d’ actes inappropriés , le non respect du consentement ou du non consentement, et plus globalement, des choix des femmes et des couples, ainsi que les propos déviants, ces traumatismes génèrent :

  • perte de confiance, coupure du dialogue
  • colère vis-à-vis des soignants, fuite des structures de soins
  • douleurs chroniques
  • stress post traumatique
  • dépression

Les références et témoignages explicites ne manquent malheureusement pas (lire cet article, ou encore celui -ci ou encore bien d’autres…)

Les soignants ne sont pas sans souffrir de cette situation également :

  • sensation d’un investissement fort d’eux-même
  • situations difficiles à gérer et stress
  • perte de confiance en eux

Alors, tout le monde souffre du problème?
Il est donc grand temps de rassembler tout le monde dans la même direction, celle des solutions.

Au carrefour de ces désirs de progrès, se trouvaient donc des soignants et des patientes volontaires. Après de belles rencontres et de riches échanges, l’idée jaillit.

  • un problème partagé
  • des points de vue différents
  • une conscience du problème rarement mise en commun
  • …. donc, une mission pour le théâtre forum!

Le théâtre forum, c’est un espace intermédiaire entre l’interprétation d’une situation écrite, basée sur du réel, et la pratique professionnelle. Il permet à tous les participants de mettre en action la régulation des conflits à travers une démarche coopérative.
Cet outil pose un cadre très structurant autour d’une approche théâtrale stimulante et ludique des problématiques de société qui peuvent pas être contournées ! Il accroit la responsabilisation de chacun et permet de valoriser et développer ses propres ressources. On dénomme les participants des « spect-acteurs » : ils observent, proposent, et agissent.
Les violences obstétricales sont typiquement un sujet à aborder par le biais de cette méthode.

Notre projet est constitué de 3 phases.
1. Tout d’abord, mise en place d’une formation théâtre forum, qui permet de prendre conscience des problématiques partagées entre soignées et soignants, et de la capacité de chaque intervenant, riche de ses propres compétences à apporter des solutions. Cette formation va concerner 30 soignants (auxiliaires de puériculture, sage femme, gynécologues obstétriciens, médecins anesthésistes, pédiatres, psychologues) et 10 patientes expertes. Ce projet à été validé par la direction de l’établissement qui participe à son financement partiellement.
2. Cette formation sera suivie immédiatement de la constitution de groupes de travail mêlant professionnels et patientes volontaires, sur la base des orientations de travail apportées par le théâtre forum. La mission des groupes de travail constitués sera de produire des recommandations, et des outils de à destination des soignant au niveau local dans les 6 mois suivants.
3. Cette formation pilote va permettre la diffusion de cette procédure au niveau régional. L’Agence Régionale de Santé de Normandie – via le programme Culture à l’Hôpital – à d’ores et déjà indiqué son intérêt pour le projet et nous avons déposé une candidature pour l’année 2018. Chaque établissement de la région Normandie de soin obstétrical pourra alors bénéficier de cet outil innovant. Cette dernière phase  permettra également la production de documents références (video pédagogiques) qui seront diffusés au niveau national.

le coût de la première phase ( formation théâtre forum) est d’une valeur de 7800 euros. Une partie du financement est déjà assurée par le Centre Hospitalier du Belvedere , et l’association Soutenez le Belvedere ( association de défense et de développement des valeur humanistes de l’établissement).

Le reste repose sur du financement participatif, et donc  sur vous cher.e lect.rice.eur.

pour aider à financer c’est facile

Avec le soutien  du CIANE, et de l’Agence Régionale de Santé de  Normandie.

La presse en parle ici

Prenez date, notre première session pilote démarrer grâce à vous le 2 février 2018!

« De l’idéologie médicale aux normes sociales, ou comment la santé m’a rendu malade », une conférence gesticulée…

Ciel! Mon Serment! vous invite à une conférence gesticulée…

Vous le savez. Nous aimons les rencontres, les débats. Confronter, échanger, pour mieux construire la médecine de demain.

Et quand il y a sujet à débat, quand il y a vision originale, et quelqu’un capable de nous  exposer des idées parfois iconoclastes, alors il y a conférence gesticulée.

Une conférence gesticulée est une méthode d’éducation populaire qui serait (en très gros)  » une conférence dont l’objet est de faire passer un maximum de concepts sans endormir un auditoire le plus large possible« . Mais le plus simple serait de vous renvoyer vers la source, permettant ainsi à votre connaissance du monde de ne pas dépendre de ce mini texte introductif. Alors ce petit billet vous éclairera Vous trouverez aussi des informations ici

« La santé nous concerne tous et pourtant est très personnelle. Elle est en même temps sociale et individuelle. Il en est de même pour la maladie, comme pour la folie, comme pour la souffrance, comme pour l’inacceptable. Définir et contrôler la santé, c’est donc définir et contrôler les Hommes ainsi que lasociété dans laquelle ils vivent.

J’ai étudié la médecine au sein du système de santé français pendant 5 ans. J’ai aussi travaillé en tant qu’aide-soignant et infirmier dans différentes structures médicales. L’hôpital a eu raison de moi.

Pour que tout ça ait quand même un sens, il me faut au moins témoigner. »

Benjamin Cohadon est actuellement éducateur populaire, conférencier gesticulant, et surtout membre fondateur et coordinateur d’un centre de santé communautaire qui a ouvert ses portes en septembre 2016 après 5 ans de projet (village2santé).

Pour réserver c’est ici

Et une action de plus…

La semaine passée, en collaboration avec le Centre Henri Becquerel à Rouen, nous avons pu travailler sur le thème de « l’annonce en oncologie » avec les internes de la région. Un grosse journée de travail, de belles rencontres, des internes bien formés, au top.

Nous organisons des formations sur la thématique de la relation entre soignant et soigné. Elles comprennent des enseignements fondamentaux de psychologie cognitive, de communication thérapeutique, et sont basées sur l’association d’enseignements fondamentaux adaptés à la pratique et surtout pour au moins la moitié du temps, des exercices de simulation avec des patients simulés formés spécialement pour cette thématique.

Ces formations sont adaptées à la pratique des différents soignants. Selon les demandes elles peuvent être faites sur mesure en fonction des besoins. Elles peuvent être réalisées soit sur place, au sein des structures de soin, soit au Médical Training Center du CHU de Rouen.

Elles s’adressent à tout soignants (médecin, interne, sage-femme, infirmières, aides-soignants, …).

Voici ci dessous, quelques unes des formations que nous proposons d’ors et déjà. Certaines d’entre elles ont lieu au Medical Training Center de Rouen.

  • L’annonce en oncologie (1jour).
  • Comprendre et maitriser la communication non verbale en médecine générale (1 jour).
  • Comprendre et maitriser la communication non verbale dans le soin (1jour), ouverte aux professions paramédicale.
  • L’annonce grave au cabinet de médecine générale ( 1 jour) .
  • Eléments de communication verbale et non verbale aux urgences (1 jour).
  • Communication médicale: Se connaître, bien communiquer pour une interaction thérapeutique dans la relation médecin-patient. Du colloque singulier au travail en équipe (4 jours).

 

 

Pour toute information sur nos formations

Ciel! Mon Serment! …c’est quoi…?

Après l’article Notre Philosophie, vous connaissez le fond de notre pensée. Mais, peut être vous demandez vous comment nous comptons réaliser cela.

Il faut pour cela comprendre quelques principes de l’interaction soignant-soigné:

(NDR: Pour des questions de commodité et pour éviter tout ostracisme- très loin de notre philosophie- ici, médecin= soignant. Alors, ami-e-s SF, amies, infirmières, ami-e-s soignant en général,  CMS parle aussi pour vous. Nous travaillons avec les médecins principalement jusqu’alors, mais nos idées dépassent ces limites professionnelles.)

  • Un soignant ( un médecin) est un être humain comme les autres
  • Il doit interagir dans des conditions et à des moments qui sont souvent plus difficiles que les autres.

Pour bien interagir la seule science médicale ne suffit pas:

  • Un soignant se doit de bien se connaître. Il doit utiliser et maîtriser son intelligence émotionnelle. Les enseignants en communication et les psychologues, les artistes et tout particulièrement les comédiens (véritables professionnels de l’interaction) peuvent l’y aider.
  • Il doit se sentir libre de travailler sur lui-même dans un environnement sécurisé et bienveillant. La jeunesse, le dynamisme d’un étudiant peuvent devenir si mal encadrées, autant de fragilités. La pédagogie par simulation et patients-simulés est la meilleure pour répondre à cela. De nombreux étudiants possèdent des qualités intrinsèques qu’il s’agit de préserver et de développer. Pour certains, il suffit simplement de les aider à les révéler. Pour d’autres, les conduire à les apprendre.
  • Il se doit aussi de comprendre, non seulement les émotions de ses patients, mais tout ce qui lie ce dernier à son environnement au sens large (naturel, familial, sentimental, travail, économique, …). Les sciences humaines et sociales deviennent alors un complément majeur de la science médicale.
  • Il doit savoir apprendre des patients eux-même. Soit directement ( patients experts), soit indirectement via leurs conseils  à destination des patients-simulés.
  • Et très souvent, savoir lâcher la pression. Le jeu collectif théâtral est une excellente soupape, et apporte souvent plus de relaxation qu’une  bonne séance de sport en solo.

Nos objectifs associatifs découlent de ces principes, et nous mettons en place plusieurs dispositifs nous permettant de les atteindre.

Nous formons  régulièrement des patients simulés amateurs et  professionnels (en fonction des besoins pédagogiques). Afin de pouvoir travailler avec des comédiens professionnels, la Direction Régionale des Affaires Culturelles nous a attribué une licence d’employeur du spectacle vivant.

Nous concevons et produisons les formations de simulation en communication médicale pour toutes les structures (universitaires, hospitalières, privées) désirant améliorer les connaissances de leur personnel médical et paramédical dans le relation soignant-soigné.

Nous souhaitons dès 2017 travailler avec des patients-experts (encore appelés patients-ressources). De vrais patients qui enseignent ce qu’il savent de leur vécu et de leur maladie à de vrais professionnels. Nous travaillons d’ors et déjà avec les associations représentatives de patients.

Nous avons ouvert un atelier théâtre nommé Doctors Studio pour les étudiants du campus Martainville à Rouen (Médecine, Pharmacie, Sage-Femme, et professions paramédicales).

Nous organisons les Rencontres de CMS, au cours desquels nous favorisons la rencontre des sciences humaines, des arts et de la médecine. Elle peuvent être de quelques heures ( format conférence comme celle-ci) ou d’une journée thématique complète ( ex: en Octobre 2017, une journée complète sur « Musique  et Cerveau »).

Nous travaillons à la création de groupes de parole et de médecine narrative (les Talking Heads) pour libérer celle des étudiants, et plus tard on l’espère celle des médecins, et des autres soignants.

Nous développons des sujets de recherche en pédagogie médicale sur ces thématiques qui sont au cour de notre projet.

Enfin, nous avons pour objectifs de rassembler. Et pour rassembler, nous pensons qu’il est nécessaire de fédérer toutes les initiatives semblables à la nôtre en France et à l’étranger. En 2018, peut être un congrès national verra t’il le jour sous notre pilotage.

 

Nous ne recevons à ce jour aucune subvention. Nous y travaillons activement.

Pour nous aider , vous pouvez:

 

 

 

Doctor’s studio. Pour qui, pourquoi, quand?

Tous les jeudis à partir du 2 février 2017, de  18h à 20h00, à la faculté de médecine
Intégrez la « communauté ‘Doctor’s Studio’ » et faites partie d’une troupe amateur dont l’esprit jubile, avec bienveillance et bonne humeur.

Pour qui ?

Pour tous les intéressés ! (les inscriptions des étudiants de la Faculté de Médecine, Pharmacie, Orthophonie et Sage-femme seront prioritaires).

Mais pourquoi faire du théâtre ?

Ca ressemble à quoi ?

Création d’un groupe d’acteurs amateurs avec une metteuse en scène et comédienne professionnelle, qui se concrétise par un travail autour de l’improvisation, travail d’écriture à plusieurs mains, des séances de jeu, etc. dans l’esprit du théâtre forum (échange, débat, interactivité). Avec la possibilité de n’être qu’observateur évidemment.
La présence est libre, prenant en considération que les plannings ne permettent pas d’assister de façon systématique à l’ensemble des séances de Doctors Studio.

Pour s’inscrire et adhérer

C’est là

Il faut d’abord adhérer « adhesion club » puis selectionner l’option tarifaire de l’atelier qui vous correspond.