Musique et cerveau 2019: Appel à communications

Nous organisons  une journée de rencontres sur le thème de « Musique et Cerveau – Soigner au diapason », qui aura lieu le 2 mars 2019 à Rouen (France).

Ciel ! Mon serment ! développe des outils d’amélioration des soins et des relations qui en découlent, qui sont inspirés et étayés par la médecine, les sciences humaines et les arts soignants.

Dans le cadre de cette journée, l’association lance un appel à communication:

les thèmes dans lesquels ces communications devront s’insérer:

  • Recherche clinique ( curatif ou préventif) sur l’utilisation de la musique en médecine et en soins en général
    • dans les pathologies neurologiques et/ou psychiatriques
    • dans la douleur aiguë et chronique
    • dans l’anxiété
  • Recherche fondamentale chez l’Homme en sciences cognitives sur la musique et ses effets
    • émotionnels,
    • anxyolytiques et antidépresseurs
    • promémoriels
    • prokinétiques
    • analgésiques
  • Recherche et pratiques innovantes de l’utilisation de la musique en orthophonie

La date limite de réception au 30 janvier 2019

Information des lauréats sélectionnés: 10 février 2019

 

Consignes aux présentateurs

Chaque proposition fera entre 3000 et 6000 signes (espaces compris) précisant le thème dans lequel la communication s’inscrit. Ce résumé inclura une

  • présentation du contexte, de la problématique théorique et de la démarche méthodologique
  • trois mots clés
  • nom et prénom des auteurs
  • statut et institution
  • adresse électronique

Sélection des présentations

Il sera réalisé par un jury pluridiscplinaire du monde médical et du soin, de l’art-thérapie, et sera présidé par Mr le Pr Hervé Platel.

Toutes les propositions seront étudiées individuellement entre le 1er février et le 10 février.

Les communications sélectionnées seront préférentiellement (non éliminatoire)

  • Les travaux mettant en application ou permettant a court terme une utilisation de la musique dans les soins.
  • Les innovations en recherche fondamentale pour qui la recherche recherche clinique est l’étape suivante,
  • Tout travail de synthèse sur ces sujets dans la mesure ou le sujet permet la rencontre ou l’hybridation de la pratique artistique et du soin.
  • Dont les auteurs donnent leur accord pour publication sur le site de l’association à la page de la journée

Les lauréats

Pour les premiers sélectionnés : L’auteur principal ou une personne désigné par celui ci bénéficiera d’un temps de présentation de 10 minutes maximum de son travail, et 5 minutes seront laissées au dialogue avec la salle et le jury.

Les autres communications seront présentées sur écran dans le hall de la faculté de médecine tout au long de la journée en présence.

Toutes les communications sélectionnées seront publiées sur le site de l’association à la page de la journée.

Récompense pour les trois premiers lauréats

L’entrée à la journée et l’accès aux ateliers sera gratuite pour les auteurs principaux des communications sélectionnées.

Les trois premiers lauréats seront conviés, lors d’une conférence organisée par Ciel ! Mon serment !, courant 2019, à présenter leurs travaux de manière plus approfondie.

Le premier sélectionné sera gratifié d’un prix de 200€.

Les deux suivants d’un prix de 100 €.

 

ENVOI DES COMMUNICATIONS à

recherche@cielmonserment.org

Avant le 30 janvier 2019

Doctors studio, saison 3

A vos jeux c’est parti. Doctors studio vient de reprendre. Atelier théâtre sur le site de Martainville , le mercredi de 19h30 à 21h30, ouvert à tous les étudiants et professionnels en Santé (mais pas que…) . Situé en salle interactive, il vous permet de souffler (et de jouer).

Vous ne savez pas dans quoi vous mettez les pieds? Eux non plus, mais sont heureux d’avoir franchit le pas. Et on a tous tellement pris de plaisir, qu’on ne serait pas contre un rémugle…

Un rémugle, production de l’atelier Doctors Studio, tiré et adapté de « Théâtre sans animaux » de JM Ribes, présenté à la Maison de l’Université de Rouen, le 19 septembre 2018.

Le programme de cette année? globalement c’est une surprise.

Atelier d’écriture le 23 mars avec Martin WINCKLER

Vous aimez écrire, mais vous aimeriez avoir des conseils d’un écrivain? Vous aimez Martin WINCKLER? Alors attention: Evenement exceptionnel rien que pour vous!
Rien de plus simple. Ecrivez un texte de votre main le plus vite possible, et venez participer à son atelier écriture vendredi 23 mars à la faculté de médecin de 14h à 16h, juste avant sa conférence; Attention, le nombre de places est très très très réduit.

Envoyez VITE vos textes ( l’imperfection est de règle) à cette adresse au plus vite pour faire partie des quelques heureux. samuel @ cielmonserment . org ou jeanne @ cielmonserment . org

D’un manière générale, le poisson… Doctors studio entre en scène.

Le 23 mars, nous vous donnons RDV à 16h30 (2eme étage de la fac de médecine-pharmacie à Rouen) pour une représentation de l’atelier théâtre Doctors Studio.

4 mois de travail, et c’est leur première représentation pour la plupart. Alors il fallait une sorte de potion magique, un peu de folie dans tout ça. Et pourquoi pas un peu d’absurde, tiens… Alors Jeanne s’y est mise, avec l’aide de Jean-Michel Ribes.

avec, Julie, Zoé, Précyllia, Alexandre, Fabien, Louise, Camille mais aussi Camille , Myriam, Floriane, Lucas, Sonia, Irène, Maël.

Cette première représentation sera suivi de la conférence avec Martin WINCKLER et Delphine CADWALLADER à l’étage du dessous à 18h30. Vous voyez on a pensé à tout.

Par contre, il y a très peu de places disponibles et c’est gratuit ( et si vous avez en vie de nous aider, c’est accepté) , alors si vous venez réservez ici!

Cadwallader-Winckler: regards croisés sur la Médecine Narrative.

Le 23 mars 2018 à 18h30 à la fac de médecine de Rouen nous aurons le plaisir d’accueillir aux côtés de Martin WINCKLER , Delphine CADWALLADER. Tous deux nous parlerons selon leur point de vue sur la Médecine Narrative.
Le patient raconte son histoire. A ses côtés,  son médecin l’écoute sans interruption pour en saisir l’essence et tout la profondeur.
Union de la science littéraire, de la psychologie et de la médecine, la médecine narrative – qui examine le récit du patient comme un texte littéraire, à comprendre et à interpréter avec son auteur(e) permet l’instauration d’une relation médecin patient respectueuse et complète. Elle améliore les diagnostics et la prise en charge médicale. En expansion dans le monde anglo-saxon, elle est en revanche encore trop peu connue en France.

Delphine CADWALLADER nous exposera tout d’abord comment:

  • Le patient a disparu de la cosmologie médicale et comment cela a été mis en scène dans la littérature victorienne
  • Des écrivains ont pu résister à travers leurs œuvres, rendre la parole aux patients
  • On peut aujourd’hui s’inspirer des différents éléments d’analyse littéraire pour employer une écriture réparatrice et une narration plastique qui appréhende le patient dans son ensemble.Elle montrera l’intérêt  de la médecine narrative dans la formation médicale française , pour le patient comme pour le médecin.

Martin WINCKLER nous exposera son point de vue à la fois d’auteur et de médecin sur l’impact de cette méthode de travail  sur sa relation avec ses patients, et comment cette méthode a pris une place importante au sein des études médicales au Canada et aux EU.

Delphine CADWALLADER est enseignante en littérature anglophone en khâgne,  agrégée d’anglais et auteur  d’une thèse intitulée L’imaginaire de la pathologie : discours médical et écrit romanesque chez Charles Dicken et Willkie Collins. Elle étudie au travers de la littérature du XIXeme siècle la relation médecin-malade.
Martin WINCKLER est écrivain, médecin et enseigne la médecine narrative à l’université Mc GILL a Montreal. il est l’auteur de nombreux ouvrages primés de fiction ou non dans lesquels la relation soignant-soigné est au coeur. 

Violences obstétricales et théâtre forum, épisode 2

Une étape importante de la marche contre les #violencesobstétricales vient d’être franchie. Vendredi 2 février, au Centre Hospitalier du Belvédère a eu lieu la première session de théâtre forum élaboré spécialement pour cette problématique, alliant soignant.e.s et soigné.e.s.

Que dire… Des échanges, intarissables, souvent emprunts d’émotions. Une prise de  conscience de chacun de la problématique, comme un véritable levé de rideau. Beaucoup d’éléments qui conduisent aux violences obstétricales ont été mis à jour par cette magnifique énergie de groupe.

Des pistes, ont été testées, d’autres simplement proposées, et des améliorations d’ores et déjà obtenues. Ce qui est certain c’est que de la naissance tant attendue de cette intelligence collective ne peut surgir que du progrès, pour tou.te.s. Bien sûr ce n’est que le début, car dès la semaine prochaine, ces mêmes soignant.e.s et soigné.e.s poursuivent avec leur magnifique énergie ce travail avec des méthodes de coconstruction, au sein de groupes « mixtes ».

Notre objectif : La mise en place d’outils simples et efficaces pour pratiquer des soins qui sauront éviter les écueils dévoilés ce vendredi. Le bilan se fera dans 6 mois et dans 1 an. A suivre.

Reportage de France 3 Normandie du 2 février ( merci à Emmanuelle Partouche et son équipe)

Il est aussi tant de remercier celles et ceux qui ont simplement cru dans ce projet et permis sa réalisation. Tout d’abord la compagnie Commédiamuse et sa grande expertise du théâtre forum, nos compères d’armes.

Merci aux associations de patientes, et tout particulièrement le CIANE, qui par son engouement nous a permis de savoir que nous étions dans la bonne direction.

Merci à la Société Francaise de Médecine Périnatale, première société savante  à soutenir ce projet.

Merci au Centre Hospitalier du Belvédère à Mont Saint Aignan, qui a su qu’en tant que modèle régional du genre depuis des décennies, il était de son devoir de retrousser ses manches et d’être le premier de cordée de la lutte contre les violences obstétricales.

Enfin, nos donateurs individuels. Un grand merci  à Virginie, Matthieu, Alice, Gabriel, Heilane, Maggy, Nathalie, Laetitia, Simon, Noémie, Camille, Aubéri, Lise, Melissa, Isabelle, Marianne, Marc, Clara, Brigitte, Marie, Nicolas, Esther, Alice, Martine.

Théâtre Forum et #Violencesobstétricales: La Société Française de Médecine Périnatale Soutien notre travail.

C’est en effet à la fois une excellente nouvelle et tout un symbole. La Société Française de Médecine Périnatale  à décidé de soutenir notre projet de théâtre forum associant soignants et patientes, avec un don de 1000 euros pour la réalisation du pilote du 2 février 2018. La SFMP est une société savante qui regroupe les principales catégories de professionnels impliqués dans les soins  périnataux (sages-femmes, gynécologues-obstétriciens, pédiatres, médecins anesthésistes réanimateurs) et des représentants de patientes. C’est un symbole fort qu’une société savante, impliquant tous les acteurs de la problématique, soit le soutien d’une initiative comme la nôtre. Merci à eux.

De l’ideologie médicale aux normes sociales ou comment la santé m’a rendu malade.

Le 19 décembre 2017 nous avons le plaisir de recevoir à la maison de L’université à Mont Saint Aignan Benjamin COHADON conférencier, ancien étudiant en médecine, et cofondateur du centre de santé communautaire d’ Echirolles, Village2Santé.

Au cours d’une conférence gesticulée centrée sur son expérience personnelle, Benjamin COHADON nous a transmis un autre regard sur l’organisation de la santé en France, sa structuration sociale, anthropologique, politique et économique. Un autre regard,  intense, analytique et synthétique qui remet pas mal de pendules à l’heure. Un vrai rafraichissement indispensable, qui prépare sans aucun doute la moisson de changement et de progrès indispensable à la médecin d’aujourd’hui parfois déconnectée de la société et de ses besoins.
Benjamin COHADON nous offre de surcroit le plaisir de pouvoir diffuser sa conférence, alors profitez en.

de l’idéologie médicale aux normes sociales, ou comment la santé m’a rendu malade. Une conférence gesticulée, première partie.

Violences obstétricales: soignés et soignants tous ensemble. Action!

La fin des violences obstétricales en 3 actes : Ils jouèrent. Ils travaillèrent. Ils vécurent heureux et eurent de nombreux enfants. #VO

Violences obstétricales. Deux mots que l’on souhaiterait ne jamais voir côte à côte. Et pourtant…

Le fait est qu’encore trop de femmes témoignent d’expériences douloureuses, traumatisantes, et souvent sans comprendre ce qui leur est arrivé. Liés à leur passage au sein de la maternité et à leur parcours de soin pré et post-natal et durant même l’accouchement, sous formes d’ actes inappropriés , le non respect du consentement ou du non consentement, et plus globalement, des choix des femmes et des couples, ainsi que les propos déviants, ces traumatismes génèrent :

  • perte de confiance, coupure du dialogue
  • colère vis-à-vis des soignants, fuite des structures de soins
  • douleurs chroniques
  • stress post traumatique
  • dépression

Les références et témoignages explicites ne manquent malheureusement pas (lire cet article, ou encore celui -ci ou encore bien d’autres…)

Les soignants ne sont pas sans souffrir de cette situation également :

  • sensation d’un investissement fort d’eux-même
  • situations difficiles à gérer et stress
  • perte de confiance en eux

Alors, tout le monde souffre du problème?
Il est donc grand temps de rassembler tout le monde dans la même direction, celle des solutions.

Au carrefour de ces désirs de progrès, se trouvaient donc des soignants et des patientes volontaires. Après de belles rencontres et de riches échanges, l’idée jaillit.

  • un problème partagé
  • des points de vue différents
  • une conscience du problème rarement mise en commun
  • …. donc, une mission pour le théâtre forum!

Le théâtre forum, c’est un espace intermédiaire entre l’interprétation d’une situation écrite, basée sur du réel, et la pratique professionnelle. Il permet à tous les participants de mettre en action la régulation des conflits à travers une démarche coopérative.
Cet outil pose un cadre très structurant autour d’une approche théâtrale stimulante et ludique des problématiques de société qui peuvent pas être contournées ! Il accroit la responsabilisation de chacun et permet de valoriser et développer ses propres ressources. On dénomme les participants des « spect-acteurs » : ils observent, proposent, et agissent.
Les violences obstétricales sont typiquement un sujet à aborder par le biais de cette méthode.

Notre projet est constitué de 3 phases.
1. Tout d’abord, mise en place d’une formation théâtre forum, qui permet de prendre conscience des problématiques partagées entre soignées et soignants, et de la capacité de chaque intervenant, riche de ses propres compétences à apporter des solutions. Cette formation va concerner 30 soignants (auxiliaires de puériculture, sage femme, gynécologues obstétriciens, médecins anesthésistes, pédiatres, psychologues) et 10 patientes expertes. Ce projet à été validé par la direction de l’établissement qui participe à son financement partiellement.
2. Cette formation sera suivie immédiatement de la constitution de groupes de travail mêlant professionnels et patientes volontaires, sur la base des orientations de travail apportées par le théâtre forum. La mission des groupes de travail constitués sera de produire des recommandations, et des outils de à destination des soignant au niveau local dans les 6 mois suivants.
3. Cette formation pilote va permettre la diffusion de cette procédure au niveau régional. L’Agence Régionale de Santé de Normandie – via le programme Culture à l’Hôpital – à d’ores et déjà indiqué son intérêt pour le projet et nous avons déposé une candidature pour l’année 2018. Chaque établissement de la région Normandie de soin obstétrical pourra alors bénéficier de cet outil innovant. Cette dernière phase  permettra également la production de documents références (video pédagogiques) qui seront diffusés au niveau national.

le coût de la première phase ( formation théâtre forum) est d’une valeur de 7800 euros. Une partie du financement est déjà assurée par le Centre Hospitalier du Belvedere , et l’association Soutenez le Belvedere ( association de défense et de développement des valeur humanistes de l’établissement).

Le reste repose sur du financement participatif, et donc  sur vous cher.e lect.rice.eur.

pour aider à financer c’est facile

Avec le soutien  du CIANE, et de l’Agence Régionale de Santé de  Normandie.

La presse en parle ici

Prenez date, notre première session pilote démarrer grâce à vous le 2 février 2018!

« De l’idéologie médicale aux normes sociales, ou comment la santé m’a rendu malade », une conférence gesticulée…

Ciel! Mon Serment! vous invite à une conférence gesticulée…

Vous le savez. Nous aimons les rencontres, les débats. Confronter, échanger, pour mieux construire la médecine de demain.

Et quand il y a sujet à débat, quand il y a vision originale, et quelqu’un capable de nous  exposer des idées parfois iconoclastes, alors il y a conférence gesticulée.

Une conférence gesticulée est une méthode d’éducation populaire qui serait (en très gros)  » une conférence dont l’objet est de faire passer un maximum de concepts sans endormir un auditoire le plus large possible« . Mais le plus simple serait de vous renvoyer vers la source, permettant ainsi à votre connaissance du monde de ne pas dépendre de ce mini texte introductif. Alors ce petit billet vous éclairera Vous trouverez aussi des informations ici

« La santé nous concerne tous et pourtant est très personnelle. Elle est en même temps sociale et individuelle. Il en est de même pour la maladie, comme pour la folie, comme pour la souffrance, comme pour l’inacceptable. Définir et contrôler la santé, c’est donc définir et contrôler les Hommes ainsi que lasociété dans laquelle ils vivent.

J’ai étudié la médecine au sein du système de santé français pendant 5 ans. J’ai aussi travaillé en tant qu’aide-soignant et infirmier dans différentes structures médicales. L’hôpital a eu raison de moi.

Pour que tout ça ait quand même un sens, il me faut au moins témoigner. »

Benjamin Cohadon est actuellement éducateur populaire, conférencier gesticulant, et surtout membre fondateur et coordinateur d’un centre de santé communautaire qui a ouvert ses portes en septembre 2016 après 5 ans de projet (village2santé).

Pour réserver c’est ici